MON ENFANT NAÎT AVANT LE TERME, QUE RISQUE-T-IL ?

Cela dépend essentiellement du stade de prématurité de votre enfant : sa prise en charge en néonatalogie sera adaptée en fonction.

En pratique, même si on parle de naissance prématurée avant 37 semaines de grossesse, la plupart des bébés se portent bien au-delà de la 34e semaine de terme. Les principaux problèmes rencontrés à ce stade sont l’hypothermie (nécessité de mise en incubateur), une vulnérabilité aux infections et surtout des difficultés respiratoires dues à l’immaturité des poumons. Par la suite, votre bébé né prématurément mettra peut-être un peu plus de temps pour téter et avoir une bonne digestion mais ce n’est pas systématique.

Et en grandissant ?

De manière générale, un bébé prématuré demande plus d’accompagnement, plus de présence et plus de soutien dans les premiers temps de son existence. Cependant, soyez rassurée : d’après de nombreuses études, les bébés nés après 34 semaines n’auront pas plus de soucis médicaux à l’âge adulte que les autres bébés nés à terme. Avant 34 semaines, les enfants avec des difficultés respiratoires peuvent garder une réactivité bronchique un peu excessive les premières années de leur vie.

QUI PEUT M’AIDER POUR LA TOILETTE DE MON BÉBÉ ?

L’auxiliaire de puériculture est là pour vous épauler : elle vous fera découvrir les soins, la façon de s’y prendre pour laver votre bébé, pour changer sa couche et pour faire des soins de cordon à l’occasion du bain. À noter que ce n’est pas une réelle indication hygiénique car votre bébé est propre (hormis dans sa couche) : l’auxiliaire de puériculture saisit surtout l’occasion de vous montrer toutes ces pratiques pour que vous sachiez bien les faire à votre retour à domicile.

QUI RÉALISE LE SUIVI MÉDICAL ?

Une surveillance permanente est effectuée par les auxiliaires de puériculture : au moindre doute, dès qu’elles observent quelque chose de troublant, elles avertissent le pédiatre référent.

POURQUOI LES PREMIÈRES SELLES SONT-ELLES VERTES ?

Soyez sans crainte, c’est normal : ces selles vertes et pâteuses, formées pendant la vie fœtale, prendront vite une couleur et un aspect différents dès les premières tétées.

POURQUOI EST-IL TOUT POILU ?

Parfois, bébé naît avec de longs poils disséminés sur tout le corps : on parle de « lanugo ». C’est un duvet qui disparaît normalement à la naissance : il tombera naturellement au bout de quelques jours.

POURQUOI SA TÊTE N’EST PAS RONDE ?

Ceci est tout à fait normal, car la tête de bébé se modèle pour mieux franchir les voies maternelles. Il est ainsi très fréquent que bébé naisse avec une tête allongée, dite en « pain de sucre ». Pas d’inquiétude à avoir : tout rendre dans l’ordre au bout de quelques jours.

Parfois, la tête peut aussi être un peu aplatie vers l’arrière. En cas de persistance de ces déformations, les ostéopathes peuvent, avec des manœuvres douces, libérer les blocages et permettre à la tête de se remodeler.

LE CORPS DE BÉBÉ EST RECOUVERT D’UN ENDUIT BLANC, EST-CE NORMAL ?

Cette « crème de beauté » naturelle, riche en éléments nutritifs, recouvre les nourrissons nés avant terme : on l’appelle le vernix caseosa. Cela protège sa peau, il est donc recommandé ne pas l’enlever. Ne vous inquiétez pas : cet enduit disparaîtra de lui-même dès que la peau de votre bébé n’en aura plus besoin.

EST-CE QUE MON BÉBÉ ME VOIT CORRECTEMENT DÈS LA NAISSANCE ?

Bébé ouvre bien les yeux à partir du 7e mois de grossesse mais contrairement à son ouïe qui est mature dès la naissance, la vision de bébé se met en place progressivement. À la naissance, sa vue est ainsi naturellement brouillée : son champ visuel est limité à 20 voire 30 cm… Bébé ne voit pas très net et ne distingue pas encore les couleurs mais rassurez-vous : c’est déjà amplement suffisant pour qu’il vous reconnaisse facilement !

BÉBÉ RENVOIE APRÈS CHAQUE REPAS, QUE FAIRE ?

Les renvois sont naturels après la tétée ou le biberon. À titre comparatif, le volume de lait qu’un bébé de huit jours boit en un repas équivaut à plus d’un litre chez un adulte moyen. Pas étonnant alors que « ça remonte » quand on lui soulève les fesses pour lui changer sa couche !

RGO

Si les simples reflux sont bien tolérés, les RGO (reflux gastro-œsophagien) sont plus pénibles. En effet, le contenu acide de l’estomac peut alors irriter l’œsophage et la gorge de votre bébé. Ainsi, si vous constatez des manifestations douloureuses après les repas, des accès de toux, ou une voix enrouée, mieux vaut consulter un pédiatre : il pourra alors mettre en place un traitement qui évitera l’évolution d’une œsophagite (inflammation de l’œsophage).

Quoi qu’il en soit, qu’il s’agisse d’un authentique reflux gastro-œsophagien ou de simples régurgitations, il est tout d’abord important d’éviter au maximum les sources de stress à votre bébé (le stress s’exprime facilement par des problèmes digestifs). Essayez également de ne pas être trop stressée vous-même : en vous reposant et en vous détendant suffisamment, vous parviendrez plus facilement à créer un environnement serein autour de votre enfant. Vous pouvez aussi tenter d’épaissir son lait si vous le nourrissez au biberon : une technique simple et efficace.

Enfin, certains médicaments sont parfois utiles (un traitement antiacide et un protecteur de la muqueuse si les rejets sont douloureux).

POURQUOI EST-IL IMPORTANT QUE MON BÉBÉ FASSE SON ROT APRÈS LA TÉTÉE ?

Même si ce n’est pas indispensable, le rot en fin de tétée est conseillé : cela permet d’évacuer l’air accumulé dans l’estomac de votre bébé et évite ainsi une régurgitation. Pour que votre bébé fasse son rot, il suffit de le tenir en position verticale, en appui sur votre épaule.